Artiste Nos'arts

Mulhem Dominique



Ses derniers fans


  • 0 Fan actuellement.

Voir tous

Mulhem Dominique

Ville: Asnieres sur Seine (92600)


BIOGRAPHIE


1952

Vendredi 13 juin à 23 heures, naissance à Neuilly-sur-Seine de Dominique William Mulhem.

 

1960

Vient vivre à Asnières-sur-Seine sur les bords de la Seine, juste en face du lieu où Emile Bernard à peint les chiffonniers d’Asnières.

 

1963

Commence le dessin et étudie la perspective et découvre le fonctionnement de la vision. Visite régulièrement le musée de Louvre.

 

1968

Découvre l’Art moderne à travers des impressionnistes et l’art contemporain à travers le pop-art. Il commence à peindre.

 

1969

Après une scolarité chaotique et différents collèges, il décide de devenir peintre, son père le soutient dans cette décision.

 

1970

Visite régulièrement le Musée du Louvre où il étudie les grands maîtres. Dessine pour des revues underground et fait le portrait de Viva Superstar, l’égérie de Warhol, peint à la bombe et au pochoir. Vogue dans le milieu du jazz alternatif, de la contre-culture et du Pop-Art avec le groupe Lard Free dont le leader Gilbert Artman fondera ensuite Urban Sax.

 

1971

Premières recherches vers une peinture réaliste en trois dimensions. Découvre les hyperréalistes et l’art conceptuel. Partage un atelier dans une maison avec des photographes, musiciens et peintres. Il tague cette maison avec des graphs sur fond de peinture argent, ainsi que le jardin en multi-couleurs qui surprendra la police locale.

 

1972

Expose pour la première fois à Asnières-sur-Seine son travail à la bombe et au pochoir. Etudie le dessin à l’école d’art de la place des Vosges.

 

1973

Travaille avec GRAG, Groupe de Recherche Architecturale et Graphique, participe à des projets architecturaux et réalise des perspectives hyperréalistes des projets.

 

1974

Vit à Düsseldorf dans une famille d’artistes où il apprend la sculpture. Après ses travaux à la bombe à peinture, il commence à peindre à l’aérographe.

 

1975

Entrée à l’école des Beaux Arts de Paris où il devient l’assistant du professeur d’architecture. Il entre au CID des Beaux-Arts sous la direction de Geoges Jeanclos où il commence à s’intéresser aux nouvelles technologies. Il pressent que la création pour chaque artiste est une tentative pour inventer le futur.

 

1976

Rencontre Claude Fayette à la galerie Art Concorde qui devient son marchand et mécène. Il l’expose dans sa galerie du Faubourg St Honoré.

 

1977

Claude Fayette lui prête une maison dans l’arrière pays niçois pour préparer son exposition à la galerie Ferrero à Nice. Premier passage en vente publique chez Maître Blache.

 

1978

Retour à Asnières-sur-Seine où il continue à peindre et fait évoluer sa recherche vers la peinture en relief.

1979

Aboutissement de la peinture en trois dimensions à visualisation directe. Rencontre le professeur Bonnet,  lui aussi asnièrois, inventeur du système de photo en relief à réseau de lentilles qui intéressé par son travail l’invite visiter son laboratoire au CNRS. Participe au premier colloque sur l’holographie au Forum des Halles.

 

1980

Première holopeinture “l’Esquisse”, charnière entre l’art traditionnel et un art technologique, c’est la première oeuvre multimédia. Anne-Marie Christakis directrice du musée de l’holographie invente le mot holopeinture pour présenter son travail, il expose pour l’inauguration du musée de l’holographie.

 

1981

Maître Blache commissaire priseur à Versailles lui demande de mettre sa première holopeinture dans la grande vente des Floralies où il sera le seul artiste vivant, il participera ensuite chaque année à cette vente. Il écrit le premier livre français sur la technique de la peinture à l’aérographe pour les éditions Bornemann.

 

1982

Expose pour l’inauguration de la Galerie l’Orangeraie à St Paul de Vence qui édite son premier catalogue. Va vivre à New-York puis San-Francisco où il installe son atelier.

 

1883

Expose à Pékin avec le musée de l’holographie.

 

1984

Max Amphoux producteur de musique pour qui il avait créé une pochette de disque organise la première exposition des holopeintures à l’Hôtel rue des Beaux Arts. Passe dans différentes émissions de télévision et radio comme  l’Académie des Neuf, Champion, Temps X, Le Pop-Club et les actualités.

 

1985

Hubert Ballay directeur du palais Nice Acropolis l’invite à accrocher une cinquantaine d'œuvres pour l’inauguration du palais.

 

1988

Rejoint le groupe d’artistes Figuration Critique avec qui il exposera pendant plusieurs années. Claude Fayette écrit sa première monographie dans un livre intitulé “Mulhem Holopeintures”.

 

 

1989

Il crée avec Jonathan Eden une holosculpture pour l’INA qui sera le trophée “Imagina 89” à Monaco. Organise avec le professeur Paul Smigielski une grande exposition, au Palais Nice Acropolis sur l’holographie, qui réunit artistes et scientifiques. Commence des voyages réguliers en Colombie, plus particulièrement dans la ville de Santiago de Cali où il prend un atelier, étudie la culture précolombienne. Pacific TV  lui consacre un reportage.

 

1990

Expose pour l’inauguration du musée de l’holographie à Washington où il participe à des colloques sur l’art holographique.

 

1991

Commence la série des Portraits d’Artistes et du Musée Imaginaire où des femmes de dos regardent une peinture. Depuis lorsqu’on voit une femme devant une peinture dans un musée ou dans une galerie, on pense à un Mulhem. Expose à Moscou et à Saint-Petersbourg avec le groupe Figuration Critique.

 

1992

Expose dans la galerie emblématique de Liliane François. Jacques Lambert de la galerie Eterso le prend dans son écurie avec lui, il commence à exposer dans les foires internationales de l’art. Rencontre avec Pierre Restany.

 

1993

Reçoit le Prix spécial du public à Art Jonction au Palais des Festivals de Cannes. La galerie Eterso édite un catalogue sur les séries des Portraits d’Artistes et du Musée Imaginaire, Pierre Restany en écrit la préface. Epouse Doria Lia Camacho à Santiago de Cali. Est édité dans un CDrom, Artist’s Data Base de Nippon Telephone and Telegraph Compagny au Japon.

 

1994

La télévision colombienne réalise un reportage sur son travail pour Momento Cultural sur Canal A.

 

1995

Naissance de sa fille Sophia à Asnières-sur-Seine. Crée son site internet qui deviendra plus tard mulhem.com.

 

1997

Ecrit un deuxième ouvrage sur la technique de le peinture à l’aérographe.

 

1998

Crée une oeuvre virtuelle et éphémère sur internet qui générera des milliers de connexion chaque mois.

 

2001

Commence à développer une idée qui lui était venue une quinzaine d’années auparavant en peignant des galets sur du sable. En organisant les galets en une sorte de mosaïque, ils donneront des formes. Il créé l’hyper-pointillisme.

 

2002

Est édité dans un cdrom ART Holography, MGD productions & GRAM à Montréal.

 

2004

Ecrit un troisième livre sur la technique de l’aérographe consacré au Body-Art, tatouage et maquillage.

 

2009

Crée une nouveauté dans ses peintures, les Scarifications peintes. La ville d’Asnières sur Seine lui ouvre les porte du Château d’Asnières pendant deux mois pour une rétrospective de son œuvre.

 

2010

Invente le concept des sculptures à télécharger. Retour à Pékin pour une série d’expositions.

 

2011

Nouveaux travaux avec la technique de l’holographie et des holpeintures.

 

2012

Expose conjointement avec sa fille Sophia à la Foire Internationale d’Art Contemporain de Séoul.