Artiste Nos'arts

okitawonya malandy  joe



Ses derniers fans


  • 0 Fan actuellement.

Voir tous

okitawonya malandy joe

Ville: saint etienne (42000)


BIOGRAPHIE


B I O G RA P H I E  
 
 
 
 
 
 
________________________________________________________________________________
 
 
OKITAWONYA MALANDY Joe né le 10/2/1978 à Kinshasa ; un ressortissant de la République Démocratique du Congo, bénéficiant d'une bourse des études universitaires en Algérie où il demeurait le seul étudiant d'Afrique sub-saharienne et premier Congolais d'avoir étudié à l'école supérieure des beaux-arts d'Alger.
Cette mixtion culturelle et artistique Durant son parcours en Algérie et notamment à travers tous les exodes peinturâmes où il a toujours honoré à travers ses multiples réalisations artistiques  entre autre :
En 2004, Obtention de la troisième place à la 6ème exposition science méditerranée à Sophia Antipolis dans les alpes maritimes (France).
En 2006, création d'une association culturelle dénommée AFRICARTS, regroupant des algériens et des congolais pour créer ensemble une passerelle culturelle qui a permit de reconstruire la culture africaine et de travailler avec d'autres associations culturelles installées en Algérie.
En Automne 2007, participation avec exposition de peinture au 22ème MOSTRATEC RIO GRANDE DO SOUL (Brésil). En 2008, obtention d'un Diplôme de sensibilisation contre le sida et protection des personnes vivant avec les virus du sida.
Aussi sa probante et importante participation au premier festival international de la bande dessinée d'Alger (FIBDA), À la scénographie de l'exposition (hommage à une génération).
En 2009, Joe OKITAWONYA a été le premier chroniqueur étranger à travailler à la chaine nationale algérienne, chaine 3 où il animait une émission culturelle appelée « Réaction en chaine » durant 8 mois. Il a été aussi un des membres fondateurs de la communauté des étudiants ressortissants de la République Démocratique du Congo en Algérie et (CESRDCA) en sigle.
 
Par ailleurs Joe OKITAWONYA a fait l’objet de plusieurs Participations dans des festivals de renommé à savoir en 2010 : Participation au 3ème Festival Culturel International de la Littérature et du Livre de Jeunesse "L'atelier des arts plastique", En  2011 il a honoré de sa Participation le 4ème Festival Culturel international de la littérature et livre de jeunesse.
En  2012 Joe OKITAWONYA a été un maillon cardinal au 5ème Festival Culturel International de la Littérature et du Livre de Jeunesse "Un mode de couleurs".
 
Quant à ses expositions ; Joe OKITAWONYA a fait voyager des pupilles et des regards bien profonds dans au court des ses expositions :
 
2013 : Exposition de peinture collective à l’Espace UVA " THE RED CASTEL"  (France).
2012 : Exposition de peinture "Le bleu de MOUNI" à L'institut français d'Alger
2012 : Participation à une exposition collective « IDENTITÉ (S)» à la Galerie Racim.
2011 : Exposition de peinture collective à la Galerie Ezzou’art, « La couleur dans tous ses éclats ».
2011 : Participation à une exposition de peinture collective à la galerie Ezzou'art, « Passerelles ».
2011 : Participation à une exposition de peinture collective à la galerie Ezzou'art, « Rétrospective d’Arts Plastiques ».
2011 : Participation à une exposition de peinture au 1ème Manifestation Culturelle sur la promotion de la diversité culturelle Africaine à Tlemcen.
2009 : Participation à une exposition de peinture collective à la Galerie Racim, « Afrique workshop ».
2007 : Participation à une exposition de peinture au 22ème Mostratec Rio Grande Do Soul (Brésil)
 
Avec toute cette fortune artistique et son parcours palpitant Il en a fallu du courage, une sacré dose de courage à cet Homme Insulaire, «l’enfant de la balle » qui a traversé bien des frontières et s’est joué des obstacles pour venir en Nord Afrique.
 
Il en a fallu de l’hardiesse et de la brillance, à Joe Okitawonya pour arriver jusqu’au « Point G »  Un point qui n’est que sa flamboyante thématique de sa thèse de l’École supérieure des Beaux-arts d’Alger obtenue en 2010 avec un diplôme d’arts plastiques avec un grand succès».
 
Aujourd’hui, il est devenu Joe, Joe l’artiste, fondateur du « poingeisme ». Joe, devenu incontournable dans son paysage culturel de rêve et d’aquarelle et de gouache, animant des ateliers de dessin au Festival culturel international de la littérature et du livre de jeunesse, participant avec des scénographies et des installations au Festival international de la bande dessinée d’Alger ou à la Bibliothèque nationale, exposant à l’hôtel Ibis, à la Galerie Racim, à la Galerie Ezzou’art, participant à des manifestations culturelles comme à Tlemcen sur la promotion de la diversité culturelle africaine ou au Brésil au 22ème Mostratec Rio Grande Do Soul.
 
Jouant le rôle principal dans tel court métrage, chroniquant dans telle émission radio, participant à la réalisation de telle fresque, il est sur tous les fronts de l’art, passant des enfants qu’il initie à la peinture aux adultes qu’il ravit avec ses couleurs chatoyantes.
 
Non seulement, Joe a fait de cette citation d’Oscar Wilde sa citation favorite : « Il est des moments où il faut choisir entre vivre sa propre vie pleinement, entièrement, complètement, ou traîner l'existence dégradante, creuse et fausse que le monde, dans son hypocrisie, nous impose ».
 
Joe;OKITAONYA fait de la vie sa philosophie une plénitude de vie enluminée, exultante et chamarrée qui l’applique pleinement à sa propre vie, jour après jour, faisant de chaque jour de sa vie et de la nôtre un éblouissement de couleurs et d’amour. Éblouis-nous encore et toujours l’artiste,
 Et Comme on le dit dans sa langue maternelle, le Lingala : « Kamuisaka biso kaka l'artiste, tolingi yo, na lingi yo ! »
 
« Là où il va, il apporte un monde de couleurs, son monde, et met les couleurs chaudes de l’Afrique dans tous leurs éclats, dans tous leurs états ». Lazhari Labter Ecrivain, mentor et Papa spirituel de Joe Okitawonya.
 

Page artistique sur Facebook :

Joe.Okit'Art