Au Coin du Fou

Au Coin du Fou

CAUCHOIS julien

CAUCHOIS julien
Artiste amateur depuis 26 ans
Pratique l'art de La littérature
Consulter son site internet
Consulter sa page facebook

0 vote ce mois-ci


Fans


Voir tous

Ton vivre-mieux

Le


zéro qui pointe son bec

bombe sa bombe

meurt en torche

éclabousse le pont

beaucoup de morts

chez les canonniers

pour ta liberté

ton vivre-mieux

tu es né en  cinquante quatre

ta mère s’est mise en quatre

pour que tu naisses

enfant de la guerre

où ton père

marine des Amériques

est mort à vingt

sur un ponton pour toi

pour ton vivre mieux

mort au sec

toi qui

celui-là assis

qui en ombre

devant la radio

écoute  les passions

d’une guerre

facile pour toi

sans trait d’union

passé proche

que tu vouvoies

pour unique respect

au vivre-mieux

circonspect

oui tu es bien

tu prends le train

tu as du travail

tu chantes l’oseille

la paille tu connais pas

tout va bon train

et John John

a brûlé sur le croiseur

mais tu ne connais pas ton père

tes parents c’est ta mère

cette rivière

du vivre-mieux

il est l’heure

l’heure du hasard

un clope une gare

une loco pas folle

qui te range chez ta mère

elle t’appelle

elle se meurt

elle va te parler de ton père

finalement t’en parler

et tu haïras moins les américains

du moins

ton poing

va se déplier

même tu vas

pleurer

un peu

de ton vivre-mieux

jusqu’au Viêt nam

où tu vas y laisser

ton âme


Julien Cauchois – 25 janvier 2014