Gilbert Libé

Publié le 23 janvier 2014 à 16:25

Gilbert Libé

Auteur de théâtre

Ce sont 7 pièces qui attendent d’être jouées :
des comédies sociales qui marient l’humour à des sujets de société. Simples, drôles, effcaces mais sans prétention, elles viennent à la rencontre d’un public friand de ce genre très apprécié.

Quels principes ont guidé la plume de leur auteur ?

« J’ai répondu au travers elles à u ne question simple : qu’est-ce que j’aimerais, moi, voir sur scène?, confie Gilbert Libé. J’écris comme je parle sans me prendre pour un grand auteur ».

Son théâtre, ce sont également des pièces qui se donnent à voir de manière cinématographique, sans expliquer et laissant seul le spectateur interprète.

« La manchette » ou la Tour de papier : un couple incestueux frère-sœur enfermé dans une tour où une pile de journaux monte jusqu’au ciel…

« La borne » ou Liberté, égalité… Précarité ! Quatre personnages confrontés à une machine qui régit leur vie : une réfexion sur le mécanique et le vivan

« Le Paradis du bonheur » : un ministère du bonheur restaurera-t-il la morosité ambiante ?

« Ô vieillesse ennemie ! » : un retraité « cool » face à ses petits-enfants en proie à la précarité.

« Vert de peur » : comment un sexagénaire convainc un couple d’écologistes qui envahit son appartement qu’ils sont manipulés. 

« Les Fées du Logis » : par le truchement d’un spectacle, des fées comédiennes organisent les retrouvailles de leur nièce Liza et de son père biologique, patron de cabaret.

« Baignade Interdite » : à bord d’un radeau six personnages confrontés à la peur de mourir fuient les algues vertes mortelles qui envahissent le littoral.

http://gilbertlibe.wix.com/mon-site#!bio/c1ktj


https://fr-fr.facebook.com/gilbertlibe2

 

Par Olivier Sourd