Soirée NosArts

Publié le 27 janvier 2014 à 15:53

Déflé organisé par Naky Prod pour la soirée Nos’Arts du 27 juin 2013

Il était gai et coloré, tout d’élégance et de sim- plicité le déflé organisé par Naky Prod, l’agence événementielle artistique et technique d’Alvina Karamoko. Au « Mimi Club », nouveau et déjà très prisé, lieu de sortie du très chic quartier de l’Etoile, où était présentée le 27 juin dernier dans le cadre de la soirée privée Nos’Arts, les collections d’été de ses différents créateurs : robes, bijoux et accessoires.

Exit les ensembles sophistiqués des grands couturiers ! De l’imagination de Miss Maawa est sortie toute une déclinaison de prêt à porter : de petites robes d’été pimpantes et variées, des pagnes, de petites jupes ou des tailleurs. Chacune y trouvera ce qu’il lui faut pour l’été.

 Un peu d’Afrique, un zest de créole et d’Outre Mer : ces réalisations offraient le rayon de soleil et la touche estivale que ce mois de juin maussade se refusait tant à nous donner. Voilà en effet une collection qui se situe au carrefour de plusieurs cultures. Elle puise son inspiration dans la tradition de pays chauds pour offrir ce qu’il y a de mieux pour l’été. Ces vêtements amples et généreux conjuguaient l’élégance au maintien d’une nécessaire fraîcheur, des tissus moirés aux tachetés, géométriques ou zébrés, des décolletés à la fois osés et pudiques, des coiffures aériennes ... La collection Miss Maawa tentait également un pari : ancrer la modernité dans la tradition. Tout en se référant aux motifs du « boubou » africain, elle en brise les codes. Le vêtement traditionnel cède la place aux tenues en « Wax », ce tissu 100 % Africain en coton local et taillé dans un style ethnique : la star actuelle du streetwear africain !

Les hit girls de Miss Maawa, de jeunes femmes métisses, mettaient en valeur cette collection d’été.

Les bijoux portés au ras du cou et accessoires pour cheveux colorés d’Ayawa Jewel étaient autant de mosaïques de vert et d’orangé : un véritable arc-en-ciel !

 Ils contrastaient avec les créations en bijoux végétaux de Stella Walters. Notre créatrice a choisi de valoriser le patrimoine de son île, la Martinique, au travers de boucles d’oreille, colliers, bagues et ceintures en « fruit à pain», une variété locale, en mahogany, rafa , Wax ou madras. Stella avait également imaginé un improbable et astucieux pagne de cravates. Sobrement porté sur une robe blanche, il témoigne de ce que l’on peut faire en détournant un objet - une pièce vestimentaire en l’occurrence - de sa fonction d’origine. Mesdames, il donnera une deuxième vie à l’accessoire fétiche de votre mari !

Des accessoires… essentiels ! Sacs et créations de maroquinerie et sacs en cuir de Marie-Claire Yakou étaient la touche intriguante de la soirée. Ils affchaient comme emblème le fameux Ayin’ kheshet collection, l’oeil pour la protection dans la tradition arabe.

Plus ludiques et amusants, enfn, ces ours en peluche décorés, les « doudous » en Wax de chez Myriam Maxo : une présence ludique, quasi  inattendue, au bout du bras de femmes enfants !

Le déflé avait pour fl rouge la détermination, la créativité, l’humanisme et la joie de vivre qui caractérisaient toutes ses créatrices.

Les musiques de Nikol Wagner Dit Reihnardt, Triptone et Osage venaient mettre du rythme a cette prestation unique ! Cette farandole de belles choses aura fnalement conquis le public : des trouvailles pleines d’imagination qui résumaient ce que création veut dire.

Par Yves Lenfant