Patrick Hanel

Publié le 27 janvier 2014 à 15:40

La chaussure de sport repart du bon pied !

Depuis 15 ans, les marques de chaussures de sport ont été mar- quées par les créations de Patrick Hanel, Footwear Designer. Son design et ses innovations ont contribués à façonner leur image et leur identité, et ce, pour un grand nombre de marques, pour exemple, Aigle, Pony, Fila, Puma et bien d’autres…

Quels progrès ont marqué dans son histoire la chaussure de sport ?

La recherche a porté sur la biomécani- que, de nouveaux matériaux naturels et des modèles thermo soudés. Cela a donné aux chaussures plus de légèreté, d’hygiène et de confort. Le design s’est fait plus coloré. J’ai été moi-même à l’origine de pas mal d’inno- vations : amorti et rotation du pied, laçage des chaussures.

Quel regard portez-vous sur le design de la chaussure de sport depuis 5 ans ?

Avec la crise, la création a cédé la place aux tendances marketing à court terme. Les grandes marques se sont faites frileuses, perdant leur style et leur identité visuelle. Elles ont privilégié les design suiveurs, les rééditions et le « vintage ». Leurs modèles ont fni par tous se ressembler. Il est loin le temps où, dans les années 80 et 90, chaque saison apportait son lot de nouveautés.

Comment s’annonce la tendance 2013-2014 ?
Le renouveau est là ! La créativité est de retour !
Les bureaux de style à l’international planchent à nouveau sur des tendances et des technologies nouvelles :
- chaussure multisports à la fois balade et running ;
- « slip on » à laçage ultra-simple ;
- nouveaux systèmes de répartition et de maintien du pied ;
- lifestyles féminin ou encore des séniors : un marché en pleine expansion…

Comment voyez-vous l’avenir du Footwear en France ?

Avec la reprise économique aux USA et le marché asiatique, un nouvel élan de création est là. Le consommateur recherche des produits nouveaux et de qualité. Le « Made in France » séduit à travers le monde. 

Entre industriels de la chaussure et Créateurs, la confance et de retour !

Les Designers sont à nouveau aux commandes et le marketing renoue avec l’audace et la nouveauté.

Par Yves Lenfant