Hervé Pineau

Publié le 27 janvier 2014 à 13:15

L’art et la lumière

Hervé Pineau est créateur de luminaires. Sa collection « Histoires d’Origine » est sous infuence «ethnique» : bouddhas, masques africains ou vénitiens.

Pourquoi vous être spécialisé dans le thème de création très particulier des luminaires ?
J’ai été responsable d’un secteur luminaire dans ma vie professionnelle. Et il me paraissait intéressant de voir des masques en bois transformés en objets lumineux. Plus généralement le luminaire c’est la lumière, si importante dans un intérieur.

Votre choix de créer des objets non utilitaires comporte-t-il des contraintes techniques par rapport à des sculptures ordinaires ?

Le plus diffcile pour moi a été de faire en sorte que le masque lumineux soit au centre de ma création. Pour cela j’ai cherché des pieds « support » s’effaçant au proft des masques. 

Pourquoi avoir retenu pour intitulé de votre collection « Histoires d’Origine » ?

« Histoires » comme celles que l’on raconte et « origine » pour relever le côté ethnique.

Vos oeuvres d’inspiration sont essen- tiellement de nature « ethnique ».
Pourquoi ce choix ?
Il s’agissait de jouer sur le contraste entre l’ethnique et la modernité de l’objet.

Votre réfexion artistique pourrait- elle à l’avenir se diversifer ?                                                                                 Je cherche à créer des objets pour les jardins, car j’ai pour eux une passion.

Quelles sont vos techniques de travail ?

Je suis un designer et je fais travailler des mouleurs français.

Sur quels matériaux travaillez-vous ?
J’ai pour matériaux de prédilection actuel la résine polyester et le métal.

Comportent-elles un engagement en matière écologique ?
Les résines utilisées sont biodégradables et les ampoules sont uniquement des éco énergie.

A quelle clientèle vos œuvres s’adres- sent-elles ?

Elles sont destinées à tous les publics,  professionnels et particuliers.

Par Yves Lenfant