Djamila Hanann

Publié le 27 janvier 2014 à 17:17

La Danse Orientale, un kaléidoscope éternellement changeant

Plus de cinq années de spectacles donné dans tout le Moyen-Orient, des Emirats au Caire, ont permis à Djamila HANANN de retrouver la vérité de la Danse Orientale.

Djamila Hanann, une danseuse de renommée internationale chorégraphe et metteur en scène. Avec sa compagnie Rythmes d’Orient, elle produit le spectacle «Roxane», première tragédie musicale orientale, inspirée des «Lettres Persanes» de Montesquieu.

Dans leur prison dorée du harem persan, elles sont cinq, cinq femmes mariées au même homme, Usbek, en voyage à Paris. Tragédie de l’émancipation, «Roxane» est une présentation lucide des rapports humains : homme/femme, maître/esclave, Orient/Occident.

Site : http://www.roxane-le-spectacle.com/

La danse orientale, un kaléidoscope éternel- lement changeant On peut comparer la danse orientale aux motifs d’un tapis d’orient dans lequel chaque dessin individuel a sa beauté propre, son caractère distinct. Lorsqu’on regarde ce genre de tapis, les yeux ne s’arrêtent pas sur un dessin en particulier.

Il en va de même avec la danse. Chaque passage atteint une apogée, un sommet, qui lui est propre, plutôt qu’une et culminante apothéose. Il arrive parfois qu’une danseuse ne mette pas un point fnal à sa danse, mais quitte la scène en continuant son mouvement, nous laissant ainsi poursuivre cette danse dans notre imaginaire

Une fois encore, comme dans un tapis d’orient  dont les motifs se continuent jusqu’aux lisières, l’inférence est que ces motifs sont illimités. Ils peuvent se poursuivre inlassablement, se reproduire à l’infni…

Djamila Hanann, a également créé une école d’exigence et de perfection, où cha- que détail compte : Les cours sont dispensés à Toulouse (31) et à Albi (81). Inscriptions en cours.

• Vous désirez la présence de Djamila Hanann dans l’un de vos spectacles ou l’une de vos fêtes privées.

• Vous souhaitez organiser un stage de danse orientale